Article : Estime de soi : comment se remettre d’un rejet

0
51

Le rejet est une des blessures émotionnelles les plus fréquentes. Les exemples passent des moins importants, comme le fait qu’une photo n’ait pas de succès sur les réseaux sociaux, aux plus douloureux, comme le rejet au sein d’un couple, d’une famille, d’un groupe, au dans le milieu professionnel. Peu importe le type d’expérience, le rejet fait mal. Notre bien-être, notre estime de nous et notre humeur en sont affectés. Et notre réponse habituelle est souvent centrée sur la culpabilisation et sur l’autocritique. La bonne nouvelle, est que vous pouvez vous en remettre :

Arrêter de se punir

Faire la liste de ses défauts est tentant après un rejet. Or, si le fait d’apprendre de ses erreurs est indispensable, se critiquer et se punir est inutile et dangereux. La plupart du temps, la cause du rejet n’est pas personnelle, mais liée à des circonstances particulières. Et lister nos incapacités n’est pas une solution.

Reprendre confiance

Quand l’estime de soi est au plus bas, il faut se forcer à réfléchir à ses propres qualités. Pour booster votre confiance, notez sur une feuille cinq qualités que vous possédez et qui vous semblent importantes. Ces qualités peuvent être utiles au sein du couple, avec des amis, ou font de vous un·e bonne employé·e.

Stimuler la connexion sociale

En tant qu’animaux sociaux, nous avons tendance à nous sentir valorisés en fonction du groupe auquel nous appartenons. Le rejet déstabilise notre besoin d’appartenance. Pour le rétablir et se sentir de nouveau apprécié et aimé, essayez de compenser. Si vos collègues déjeunent sans vous, organisez un apéritif avec vos amis le soir. Si votre enfant a été rejeté par un de ses amis, proposez-lui une activité avec un autre enfant qu’il apprécie le plus rapidement possible, conseille le site éducatif TED-Ed

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here