Actualité : Souffrez vous d’anxiété de séparation du smartphone ?

0
66

L’anxiété de séparation du smartphone existe, et elle a même un nom scientifique : la nomophobie. Cette maladie est définie comme un sentiment d’inconfort ou d’anxiété provoqué par la non-accessibilité à un appareil mobile permettant une communication virtuelle. Une récente étude publiée par la revue Cyberpsychology, Behavior, and Social Networking nous permet d’en savoir plus sur les personnes à risque et sur les techniques pour l’éviter.

Pour ces travaux, les chercheurs de l’université de Hong Kong, en Chine, ont interrogé 201 étudiants universitaires en Corée du sud, âgés de 18 à 37 ans. Ils ont ainsi observé une tendance commune à percevoir le smartphone comme une « extension » de leur personne, et un attachement particulier à ces appareils, spécialement lorsqu’ils sont utilisés pour raconter, partager et avoir accès à des souvenirs personnels. Ces sentiments poussent les utilisateurs à garder leur smartphone avec eux 24h/24, et peuvent donc provoquer une nomophobie, estiment les auteurs de l’étude.

Se détacher progressivement

Ces recherches ont également montré qu’il existe différents degrés de nomophobie en fonction de la perception de son smartphone. Et les effets ne s’arrêtent pas à l’anxiété : les personnes les plus « accro » courent un risque élevé de souffrir de douleurs au cou et aux poignets, et d’être facilement distrait du travail ou des études. L’effet de la phobie affecte leur bien-être quotidien.

Les chercheurs rappellent que si nous ne pouvons pas empêcher la technologie d’entrer dans nos vies, nous pouvons éviter d’y devenir trop dépendants. Connaître les effets de la nomophobie est la première étape, et se donner quelques occasions quotidiennes d’éteindre le smartphone ou de s’en éloigner pendant une certaine période est déjà un progrès.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here